La nourriture est une drogue

Publié par

Quand j’ai décidé de reprendre le contrôle de mon alimentation, je me suis intéressée entre autres à un régime appelé « Bright Line Eating » ou BLE pour les adeptes. Il est inspiré du programme des Alccoliques Anonymes et basé sur 4 paramètres stricts.

1. Pas de sucre

2. Pas de farine

3. Seulement 3 repas par jour

4. Contrôle des portions

Ces principes ne sont pas négociables; il y a une ligne de démarcation claire entre ce qui est autorisé et ce qui ne l’est pas ( d’où le nom du régime « Bright Line Eating »). C’est à l’opposé de la philosophie de « French Women don’t get fat » qui autorise voire encourage les petits plaisirs à condition de ne pas en abuser.

Pour BLE, le sucre est une drogue et il ne s’agit donc pas d’en consommer, même en petites quantités car cela reviendrait à servir une vodka à un (ancien) alccolique. L’idée de base est que pour les aliment hautement addictifs ( qui contiennent des sucres ajoutés et/ou de la farine), il est plus facile de s’en passer totalement que d’en consommer en petites quantités car c’est la porte ouverte à tous les excès.

Le seul sucre autorisé est celui contenu dans les fruits entiers mais qui ne peuvent se consommer qu’en dessert et jamais comme grignotage entre 2 repas ( le grignotage est d’ailleurs totalement proscrit). Pendant mon diabète de grossesse, j’avais reçu la même consigne: les fruits doivent toujours être pris en combinaison avec un repas pour éviter de dérégler la glycémie.

Les deux autres paramètres concernent la fréquence et la taille des repas. Je suppose que nous savons tous compter jusque 3 comme dans petit-déjeuner, déjeuner, dîner ( ou comme on dit par chez moi « déjeuner, dîner,souper) et jusque 4 ( le nombre d’heures qu’il doit y avoir au minimum entre 2 repas).

Là où ça se corse, c’est lorsque qu’il faut mesurer la taille des portions. On ne fait pas dans l’à peu près puisque nous sommes embarqués dans les « lignes claires ». Une balance numérique est indispensable.  La taille des portions dans la phase initiale me semble très réduite: moins de 120 grammes de protéines ( viande, vollaile…) et moins de 200 grammes de légumes. Quand je fais du saumon ou du poulet, je compte habituellement 200 grammes par portion et légumes à volonté ( cuits au cuiseur vapeur). On complète par une salade ou un fruit. Durant cette phase initiale, les glucides ne sont autorisés qu’au petit-déjeuner. On consomme des lipides midi et soir.

Dans le monde anglo-saxon, « Bright Line Eating » ressemble presque à un culte. Des sites internet et des blogs y sont consacrés. Une page Facebook permet aux adeptes de s’encourager mutuellement. J’ai acheté le livre: « Bright Line Eating. The secret of living happy, thin and free » de Susan Pierce Thompson. Il y a beaucoup de blabla inutile, y compris l’histoire de sa vie et ses problèmes d’addiction ( drogues, nourriture) qu’elle a surmontés en suivant le même modèle. J’ai carrément sauté les nombreux témoignages. Je m’en fous de savoir à quel point Carol est heureuse d’avoir retrouvé le poids d’avant son mariage; je veux juste savoir comment moi je vais retrouver le poids d’avant mes grossesses.

9200000063300575

L’auteur tient aussi à donner l’explication neurologique de l’addiction, diagrammes du cerveau à l’appui ( Susan Pierce Thompson a un doctorat en neurosciences ).  La seule partie vraiment intéressante est la feuille de route pour commencer le régime, avec les aliments et la taille ( réduite) des portions.

Madame Neurosciences propose également de suivre son « boot camp virtuel » de 15 jours pour 500$. Vous l’aurez compris, comme tous les régimes,  » Bright Line Eating » est avant tout une entreprise commerciale. Pourtant, certains de ses principes mériteraient d’être adoptés car ils concordent avec les injonctions de mon diabéologue.

C’est une feuille de route dont je m’inspire pour vivre plus sainement et manger plus équilibré mais je ne considère pas BLE comme une Bible qu’il faut respecter sous peine d’excommunion. Seriez-vous tenté de suivre un régime strict comme Bright Light Eating, basé sur des préceptes clairs, avec des quantités prédéfinies ?

2 comments

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s